Des filières économiques et académiques d'excellence

L'économie de la métropole grenobloise tire sa dynamique d'une concentration exceptionnelle de laboratoires de recherche publics et privés, et d'entreprises leaders dans des secteurs-clés pour répondre aux enjeux de notre époque.

 

 

  
L'éléctronique et le numérique
 

Grenoble constitue l’une des cinq grandes places mondiales du secteur des micro et nanotechnologies, avec  22 000 emplois dans les entreprises et 3 000 chercheurs dans les laboratoires publics, dont le CEA Tech. Les acteurs universitaires,  industriels et publics travaillant conjointement forment l’un des plus grand cluster européen dans ce domaine. Pas moins de 12 milliards d’euros ont été investis depuis près de 15 ans dans la filière. Des projets comme MAGELLAN voient le jour. Enjeu : rester dans le peloton de tête des pôles d'excellence mondiaux pour les semi-conducteurs. L’enjeu porté par la branche informatique et logiciels de la filièrees : inventer des systèmes intelligents et des objets connectés à Internet pour un monde plus fluide. Celle-ci rassemble aussi bien les éditeurs de logiciels spécialisés que les leaders du e-commerce ou encore les centres de développement internationaux. Pôle de compétitivité mondial des technologies du numérique, Minalogic accompagne ses adhérents dans leurs projets d’innovation et de croissance, afin de booster leurs objectifs de développement et de rayonnement. Plus de 270 entreprises y adhèrent, dont près de 9 sur 10 sont des PME. La Métropole est également labellisée French Tech, autour du groupement French Tech in the Alps. L’écosystème emploie plus de 15 000 personnes.
Entreprises leaders : STMicroelectronics, Soitec, Intel, Orange, Apple, Thales, Huawei, Fujitsu, Naver Labs, Salesforce, Sofradir, TDK, CapGemini, Atos, HPE

 


    

 

 

La santé
 

Avec un CHU de Grenoble en pointe dans les domaines de la neurologie et la traumatologie et la présence de nombreux laboratoires publics et privés, la métropole grenoloise bénéficie d’un environnement très favorable au développement d’une filière Santé-Medtechs. Des structures d’accompagnement tels que le pôle de compétitivité mondial LyonBiopole (vaccins et diagnostics), le Clara (recherche contre le cancer) dynamisent les projets d’innovation, Medic@lps ou I-Care accélèrent le développement de startups des technologies de la santé. Une filière d’avenir qui a créé plus de 3 200 emplois en quinze ans.
Entreprises leaders :Medtronic, BD, Fresenius, Johnson & Johnson, Roche Diagnostic, Biomérieux, Trixell

 


  

 

 

L'énergie
 

Le déploiement récent sur la Métropole de 21 véhicules électriques utilitaires roulant à l’hydrogène a donné un signal clair. Le pôle de compétitivité Tenerrdis, dédié à la transition énergétique, a déjà labellisé plus de 250 projets menés souvent conjointement par des grands groupes, des PME et des laboratoires. Le but, fédérer les acteurs des 5 grands secteurs de cet écosystème : hydraulique, hydrogène-énergie, smart grid et stockage, solaire et efficacité énergétique des bâtiments.Smart Grid Campus qui mobilise la recherche sur les réseaux électriques intelligents, a été labellisé Campus d’Excellence. C’est aussi à Grenoble que le groupe GE Renewable Energy a choisi d’implanter son centre de recherche sur les turbines. Plus de  10 000 personnes travaillent dans ce secteur.
Entreprises leaders : Air liquide, EDF, Schneider Electric, GE, Siemens, Rolls-Royce, Enedis, Engie

 


     

 

 

La chimie et l'environnement
 

Au sud de la Métropole, Grenoble Chemical Park s’étend sur près de 130 ha. Ce site est étroitement lié au chlore, il est aussi l’unique site français de production du phosgène, utilisé notamment dans l’industrie des polymères. Un peu plus au sud, la plateforme de Jarrie s’étend sur une centaine d’hectares. On y fabrique de l’eau oxygénée, du chlore, de la javel, de la soude… Près de 2000 emplois sont répartis sur ces deux sites centenaires. Le territoire tire profit de son expertise historique, qui combinée au pôle de compétitivité Axelera, aux pôles de recherche et de formation permet de développer de nouvelles applications dans les domaines de la qualité de l’air, des biomateriaux, de la chimie verte…
Entreprises leaders : Vencorex, Arkema, Hexcel, Tredi, Areva, Artelia

 


  

 

 

La métallurgie et la mécanique
 

Autour de grands groupes, un réseau dense de PME sous-traitantes contribue à la diversité de l’industrie grenobloise. Le secteur, qui compte 8 000 emplois, investit aujourd’hui dans des équipements de pointe pour améliorer sa productivité et attirer de nouvelles compétences. Des plateformes technologiques telles que Poudr’Innov et CRV Constellium offrent leurs expertises pour porter des projets innovants et rechercher de nouveaux matériaux. La Métropole a lancé en 2015  un vaste plan d’action en partenariat avec le pôle de compétitivité CIMES et  EDF en direction de la filière afin de participer à la mise en synergie des entreprises et de booster la formation. La future plateforme Ecomarch, hébergée au sein de Grenoble INP, illustre  la réussite de cette démarche.
Entreprises leaders : ARaymond, Caterpillar, Constellium, Vicat, Calor, Serge Ferrari, Lafarge

 

Le sport et la montagne

La présence de groupes leaders mondiaux dans des domaines aussi variés que l’aménagement de la montagne (Pomagalski, GMM), la fabrication de matériel de pointe destiné à la pratique du sport de plein air (Rossignol, Petzl, Raidlight) ou encore la distribution grand public (Head, Go sport) et un environnement d'exception ont fait de la filière sport et montagne l’une des plus dynamique de la métropole. L’innovation qui fait partie intégrante de la stratégie de ces entreprises autant que de l’ADN de la métropole, est encouragée à travers la plateforme Innolab et le cluster Sporaltec. Tous deux ayant pour but de permettre aux entreprises de la filière d’évoluer en s’appuyant sur un réseau à même d’accompagner leurs projets.  
Entreprises leaders : Go Sport, Rossignol, Béal, Petzl, Poma, Raidlight